© Texte de Jean-Eric Zobrist

GROUPES D'INFANTERIE DE L'AIR

G.I.A 601 et G.I.A 602 : les premiers parachutistes français ... des aviateurs!

Ce sont les Soviétiques qui les premiers, dès 1931, élaborent l'emploi d'un détachement aéroporté et en 1935, avaient exécuté avec succès des largages de parachutistes avec leurs équipements et leurs matériels de soutien.
Le 12 septembre 1935 voit la création d'un Centre d'Instruction Parachutiste implanté à Avignon-Pujaut (Vaucluse) dont le commandement revient au capitaine Geille (breveté pilote de chasse en 1920), qui revenant d'un stage parachutiste et moniteur en URSS, est le créateur des Troupes Aéro- Portées (T.A.P) françaises.



Insigne présumé de la section d'Avignon-Pujaut qui est à l'origine des troupes aéroportées. Cet insigne créé en 1937 représente un parachute Irving utilisé à cette époque. Aucune homologation de cet insigne.
Les T.A.P sont officiellement créées le 01 avril 1937 et le 01 octobre 1937, deux groupes sont mis sur pied : ce sont les premières unités parachutistes françaises.
Les Groupes d'Infanterie de l'Air, G.I.A 601 et G.I.A 602 sont des unités de l'Armée de l'air complètement atypiques. Le G.I.A 601 est basé à Reims (Marne) alors que le G.I.A 602 est stationné à Baraki en Algérie (commune à 15 km d'Alger).

Chaque G.I.A comprend :

L'unique mission est ainsi définie : « Les G.I.A sont destinés à transporter par avion et à débarquer par parachutes en territoire ennemi des détachements d'infanterie ».
Par ailleurs, le Brevet de parachutiste de l'Infanterie de l'Air est créé le 26 août 1938. (C'est le capitaine SAUVAGNAC qui aura l'honneur du brevet T.A.P n° 1 le 08 février 1937 au C.I.P de Pujaut)



Brevet de Parachutiste de l'Infanterie de l'Air en tissus, année 1938
Insigne créé en 1936, avant la création officielle du Brevet, et porté par le personnel de 1937 à 1940. Insigne brodé d'argent et d'or.

Le 27 février 1939, le G.I.A 601 fait mouvement de Reims sur Baraki (Algérie) pour rejoindre le G.I.A 602. Le C.I.P de Pujaut est dissous le 25 mai 1939 et à la déclaration de la guerre, au 31 août 1939 est créé le Groupement d'Infanterie de l'Air, divisé en 2 Groupes possédant chacun une unique Escadrille (I/601 et I/602), ces « Escadrilles Avions » étant à Alger Maison-Blanche.

Le G.I.A 601 commença avec des Potez 650 puis a reçu des Farman 224 en septembre 1939 alors que le G.I.A 602 commença avec des LéO 213 puis fut équipé de Potez 650 en mars 1938. (Un total de 15 Potez 650 et de 6 Farman 224 pour les 2 Escadrilles de Transport de Troupe (E.T.T)

En septembre 1939 le G.I.A 601 revient en France à Pujaut (Vaucluse) et le G.I.A 602 à Montélimar (Drôme). En novembre les 2 G.I.A sont dirigés sur Calais (Pas de Calais), en alerte, prets « à sauter » sur Walcheren aux Pays-Bas ...
Début d'année 1940, les parachutistes forment une Compagnie de Marche qui est engagée en Corps Francs dans le Nord-Est de la france (14 février 1940).

Le 02 juin 1940, le Groupement est totalement réorganisé : le G.I.A 602 devient « Groupe d'Instruction » alors que le G.I.A 601 devient « Groupe de Marche et d'Opérations ». Les 2 G.I.A sont alors basés à Vimory près de Montargis (Loiret) mais ne peuvent mener aucun combat sur la Loire. Le 23 juin 1940, les 2 G.I.A sont transférés en Afrique du Nord et le 25 août 1940 les G.I.A 601 et 602 sont officiellement dissous et les avions stockés.
Faute d'une doctrine d'emploi cohérente et de moyens suffisants, les G.I.A n'ont jamais vraiment effectué la moindre mission pour laquelle ils avaient été formés depuis de longs mois ...
Par la suite, on retrouve les Potez 650 au sein des Groupes de Transport G.T I/15 et II/15 en Algérie et utilisés au cours de la campagne de Syrie en 1941 où ils rendent de grands services. Quant aux Farman 224, ils sont dispersés en Afrique du Nord, certains à Rabat (Maroc).

Les G.I.A 601 et 602 seront « regroupés » en 1942 en Algérie pour former le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (1° R.C.P) de l'Armée de l'Air qui prendra pour insigne celui de la C.I.A II/601 et se couvrira de gloire et d'honneur avec l'Armée de l'Air, puis l'Armée de Terre à partir du 01 août 1945.

G.I.A 601
Création le 01 avril 1937 à Reims (Marne) et dissolution le 25 août 1940 à Alger Maison-Blanche (Algérie)

ESCADRILLE DE TRANSPORT DE TROUPE I/601 : Potez 650 et Farman 224

(Esc T I/601 ou I/601 GIA ou II/601 GIA ou 1° Escadrille du 601° G.I.A ...? mais souvent : Escadrille de Transport I/601)



Insigne « Fantassin bleu chargeant sur une flèche dans un cercle festonné »
Insigne peu connu, homologation indéterminée, aucune photo d'avions ...

COMPAGNIE D'INFANTERIE DE L'AIR C.I.A II/601

(1° Escadrille du 601° GIA ou I/601 GIA ... ? mais souvent : GIA 601 ou 601° GIA)



Insigne « Parachute sur une étoile à 5 branches et 2 ailes »
Insigne créé à Reims en 1937, homologué et repris par le 1er R.C.P (Armée de Terre)

G.I.A 602

Création le 01 avril 1937 à Baraki (Algérie) et dissolution le 25 août 1940 à Alger Maison-Blanche (Algérie)

ESCADRILLE DE TRANSPORT DE TROUPE I/602 : LéO 213 et Potez 650

Reprise des traditions et de l'insigne de la SPAbi 2 (du 01 mai 1937 au 25 juin 1940)
(Esc T I/602 ou 1° Escadrille du 602° GIA ou I/602 ...? mais souvent SPAbi 2 ou Escadrille de Transport I/602)



Insigne « Trois jambes de femmes dans un cercle »
Insigne répertorié et connu (voir le site de Albin DENIS)

COMPAGNIE D'INFANTERIE DE L'AIR C.I.A II/602

(2° Escadrille du 602° GIA ou II/602 ...? mais souvent : GIA 602 ou 602° GIA)



Insigne « Parachutiste dans un croissant et étoile noire »
Insigne homologué DION 1311 du 29 mars 1946 et repris par le C.P.A 10


PREMIER REGIMENT DE CHASSEURS PARACHUTISTES

1° R.C.P



L'insigne actuel du 1° R.C.P

Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1914-1918 avec olive aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1939-1945 le 05-11-1945 : deux citations à l'ordre de l'Armée de l'Air pour la guerre 1939-1945 = F.14-18 + O.39-45

Fourragère à la couleur du ruban de la Légion d'Honneur avec olive aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre T.O.E le 13-07-2009 : 7 citations à l'ordre de l'Armée de Terre pour la guerre d' Indochine = F.LH + O.TOE

Le régiment, en souvenir de son ancienne appartenance à l'Armée de l'Air, porte sur ses pattes d'épaule les « charognards de l'air », mais la tête tournée vers l'intérieur.

Le 1° R.C.P est actuellement stationné à Pamiers (Ariège). Régiment de l'urgence, il est régulièrement engagé dans des situations de crise, sur court préavis et des périodes non définies.


COMMANDO PARACHUTISTE DE L'AIR 10/566

C.P.A 10



L'insigne actuel du C.P.A 10/566

Quant aux traditions et à l'insigne du C.I.A II/602, ils seront conservés par l'Armée de l'Air au sein de ses «Fusiliers Commandos de l'Air » d'abord à l'Escadron d'Evaluation et d'Intervention (E.E.I) en 1978 devenu Escadron de Protection et d'Intervention (E.P.I) en 1979, unité basée sur la Base Aérienne de Nîmes Courbessac (Gard).

En 1996, l'insigne et les traditions sont transmis au Commando Parachutiste de l'Air : C.P.A 40 stationné sur la Base Aérienne d'Apt (Vaucluse) en compagnie du C.P.A 10, tous deux issus de l'E.P.I. A la dissolution du C.P.A 40 suite à la fermeture de la Base d'Apt, les traditions et l'insigne du « G..I.A 602 » reviennent au C.P.A 10.

Le C.P.A 10 est une unité de l'Armée de l'Air, rattachée aux Forces Spéciales. Il est stationnée sur la Base Aérienne 123 d'Orléans-Bricy (Loiret).