La 64ème Escadre de Transport

 (texte extrait du livre "L'Arméee de l'air, des avions et des hommes", Lcl Henri Guyot, éditions ADDIM, septembre 1992 actualisé).

La 64e escadre de transport est créée le 1er décembre 1956 au Bourget. Elle rejoindra la base aérienne d'Evreux le 1er novembre 1967. A l'origine, elle est constituée de l'escadron de transport ET 1/64 Béarn équipé de C47 Dakota et de l'ET 2/64 Maine.

Le Béarn reçoit ses premiers Nord 2501 en 1960. L'ET 2/64 Maine affirme sa vocation d'escadron de transport lourd avec les Breguet deux ponts 761 et 765, puis avec des Douglas DC 6 B à partir de 1962. D'abord au Bourget, le Maine s'installe à Evreux le 1er mai 1968.

Le 1er juillet 1972, l'ET 2/63 Bigorre quitte Pau et rejoint Evreux. Doté de Nord 2501, il devient le 3/64 Bigorre. Le 1er juillet 1977, l'ET 2/64 Maine est dissous, il sera remplacé un an plus tard par 'ET 2/64 Anjou, ancien ET 2/62 à Reims, cet escadron reprenant ainsi son appellation II/64 sous laquelle il s'était brillamment illustré en Indochine.

Le 1er juillet 1981, neuf ans jour pour jour après son arrivée à Evreux, l'ET 3/64 Bigorre est dissous. Le 1er avril 1982, l'escadre reçoit ses premiers Transall C 160 Nouvelle Génération et le dernier vol sur Nord 2501 s'effectue le 1er juillet 1984. Ainsi, la 64e escadre est maintenant constituée de L'ET 1/64 Béarn et de l'ET 2/64 Anjou, et c'est la seule escadre à mettre en oeuvre le C 160 Transall Nouvelle Génération.

Escadrons ayant appartenu à la 64ème ET : l'ET 2/64 Maine et l'ET 3/64 Bigorre

(actualisation après septembre 1992)
1994 : dissolution de 64ème ET d'Evreux. Ses deux escadrons ET 1/64 Béarn, 2/64 Anjou deviennent autonomes.


ET 1/64 Béarn

L'ET 1/64 a hérité des traditions des escadrilles SAL 14 et SAL 18. Ces escadrilles, créées en 1913, équipées successivement de Voisin, de Farman, de Salmson, ont participé à toutes les batailles de la Première Guerre mondiale : Flandres, Picardie, Champagne pour la 14e, la Marne, le Lys et l'Escaut pour la 18e.

Après l'armistice, la SAL 14 et la SAL 18 deviennent respectivement les 3e et 4e escadrilles du 4e régiment d'aviation au 1er janvier 1920, les 11e et 12e escadrilles du 34e régiment d'aviation d'observation (34e RAO) en 1924, avant de constituer, en 1933, le 1er groupe de la 34e escadre de bombardement au Bourget.

Dès le début de la guerre de 1939, les Amiot 143 du GB 1/34 stationnés à Montdidier effectuent de nombreuses missions de reconnaissance et de bombardement sous le feu de la DCA ennemie. Le 17 mai, le groupe se signale particulièrement en accomplissant une mission de sacrifice sur les ponts de Sedan en plein jour et à basse altitude. Plus de la moitié de ses Amiot sont abattus. La campagne se poursuit et, après de nombreux mouvements, le groupe se trouve en AFN puis à Istres où, le 1er septembre 1940, il est dissous. Dès juillet 1944, le groupement de bombardement Patrie est créé à Nouzaia-Ville. Il est aussitôt engagé en missions de ravitaillement des postes FFI et de harcèlement des colonnes allemandes en retraite. En octobre, l'un de ses groupes adopte le nom de groupe de bombardement Béarn et reprend les traditions du GB I/34.

Le Béarn, devenu GT I/64, est affecté au sous-groupement des moyens militaires de transport militaire (SGMMTA) en Extrême-Orient. Les opérations, exécutées d'abord sur JU 52 puis sur C 47, se feront au prix de lourdes pertes, à Kao Bang, Backan, HaoBin et enfin Diên Biên Phû où, en un mois et demi, cinq avions sont perdus. En juillet 1956, le Béarn est dissous à Saigon. De 1945 à 1956, il aura totalisé plus de 30000 missions de guerre en Extrême-Orient, en 53600 heures de vol.

Recréé, le 1er décembre 1956, sous le nom d'escadron de transport 1/64 Béarn, il stationne au Bourget où il constitue avec le Maine la 64e escadre. Equipé de C47 puis de Nord 2501, il quitte le Bourget pour s'installer à Evreux le 1er novembre 1967. Le Béarn met en oeuvre les premiers C160 Transall Nouvelle Génération, le 1er avril 1982.

Liste des commandants du GB I/34, du GT I/34, du GT I/64 pui de l'ET 1/64 Béarn
Liste des commandants des escadrilles SAL 14 et SAL 18 (seulement durant la Grande Guerre)

(actualisation après septembre 1992)
Situation inchangée en matière de traditions.


ET 2/64 Anjou

L' ET 2/64 perpétue les traditions des escadrilles BR 131 du capitaine Mézergue et BR 132 du capitaine Jeannekeyn, qui appartenaient au groupe de bombardement n°4 de l'escadre 13 durant la Grande Guerre. Tour à tour 205e et 206e escadrilles du 3e régiment de bombardement le 1er janvier 1920, 5e et 6e escadrilles du 12° RAB le 1er août 1920, elles constituent, en juillet 1936, le 3e groupe de la 15e escadre à Avord. L'Anjou est la première unité à vocation transport de l'Armée de l'air. En effet, dès 1940 est créé à Alger Maison-Blanche, à partir du GB II/15, le groupement de transport II/15, qui prendra la dénomination Anjou deux ans plus tard à Blida. Après l'armistice, équipé des premiers C47 Dakota, l'Anjou fait mouvement sur Lyon puis Chartres, avant de rejoindre l'Extrême- Orient en juillet 1946. De 1946 à 1955, sous l'appellation de GT II/64 Anjou, le groupe participera aux opérations d'Indochine, où il s'illustrera plus particulièrement à la bataille de Diên Biên Phû en effectuant jusqu'à la fin des ravitaillements par parachutages. Sur cinquante et un avions touchés par la DCA, trois seront abattus. En 1955, l'Anjou, revenu à Blida, participe jusqu'en 1961 aux opérations de maintien de l'ordre en Algérie. il perdra durant cette période quatre nouveaux appareils... En 1963, il est intégré à la 62e escadre, stationnée à Reims. il y restera jusqu'au 1er juillet 1978, date à laquelle, devenu ET 2/64, il rejoindra la 64e escadre de transport à Evreux. Equipé de Nord 2501 depuis mai 1954, l'Anjou perçoit en juillet 1983 ses premiers C 160 Transall NG.

(actualisation après septembre 1992)
Situation inchangée en matière de traditions.

Implantations successives de la 64e escadre de transport

Le Bourget du 1er décembre 1956 (création) au 1er novembre 1967
Evreux du 1er novembre 1967 à 1994

Avions successivement utilisés par la 64e escadre de transport

C 47 Dakota du 1er décembre 1956 à 1960
Breguet 761 de novembre 1955 à 1963
Breguet 765 de janvier 1959 à fin 1969
DC 6 B de 1962 au 1er juillet 1977 (dissolution du 2/64 Maine)
Nord 2501 de 1960 au 1er juillet 1984
C 160 Transall NG depuis le 1er avril 1982 (Béarn)

Appellations successives des escadrons de la 64e escadre de transport

ET 1/64 Béarn

 

ET 1/64 Béarn depuis le 1er décembre 1956 (création)
ET 2/64 Anjou  
GT II/64 Anjou du 1er décembre 1956 au 1er octobre 1963
ET 2/62 Anjou du 1er octobre 1963 au 1er juillet 1978
ET 2/64 Anjou depuis le 1er juillet 1978

Groupes ou escadrons ayant appartenu à la 64e escadre de transport

ET 2/64 Maine du 1er décembre 1956 au 1er juillet 1977
ET 2/64 Bigorre du 1er juillet 1972 au 1er juillet 1981