Contributions page 27

 



RXI 239 - Benoît Colin (20/12/2016)

[...] Ci joint une photo trouvée dans l'album photo de mon grand père qui a été au Maroc dans la guerre du Rif sur Breguet 14 en 1925/26. Je n'arrive pas à identifier cet insigne, malgré mes recherches dans votre site et dans le très bon bouquin du SHAA sur les escadrilles de la 1ère GM. On voit bien sur l'image que l'autre appareil porte le même insigne. Il semble s'agir d'un écusson bicolore surmonté d'un "casque colonial" ? Mon grand père à servi aux escadrilles suivantes : 1 / 2 et 11, toujours à Taza ou Fez. Gros mystère pour moi... [...] (pris en compte )

(Rdlr) J'identifie l'insigne comme étant celui de la RXI 239 : (blason de la ville de Metz)
Zoom sur l'insigne
Cette photo est étonnante étant donné que la 4ème escadrille (RXI 239) du 11e RAB de Metz n'a pas été appelé à renforcer le 37e RAO au Maroc mais c'est la 2ème escadrille (sans tradition) du même groupe.
Que faut-il en déduire ? ...


















 

 


EC 3/8 Côte d'or - Cazaux (03/01/2017)

[...] A la lecture du magazine "Air-Actualités" n°697 décembre 2016/ janvier 2017, il est constaté que l'EE 2/2 Côte d'or à la 8ème ecadre de chasse est maintenant devenu EC 3/8 Côte d'or. Par contre, la date de ce changement de numérotation n'est pas précisée [...] (pris en compte )


ED 1/33 Belfort - Cognac (06/01/2017)

[...] A la lecture du magazine "Air-Actualités" n°697 décembre 2016/ janvier 2017 (encart détachable), il est constaté que l'ED 1/33 Belfort est doté d'une 3ème escadrille qui perpétue les traditions de la BR 218. La date de création de cette escadrille n'est pas spécifiée [...] (pris en compte )

(information Benoît Millet du 10/01/2017) : décision de reprise du patrimoine de tradition n° 110/DEF/CEMAA/NP du 20 janvier 2014.


ESE 3/7 Languedoc - Cazaux - Jean Pieribattista (14/01/2017)

[...] Avez vous vu dans l'encart central du dernier Air actu qu'un Escadron de standardisation et d'évaluation 3/7 Languedoc existait sur la BA 120 avec pour escadrille la 3C1 !!! [...] (pris en compte )


Breguet XIV B2 L n°6918, insigne inconnu - lieu et date ? - Jean-Paul Bonora (14/01/2017)

[...] Breguet XIV B2 L n°6918, insigne inconnu à mon avis. Ne correspond pas aux insignes d'AEF ou d'AOF de ton site pourtant, en première obs, il me semble avoir à faire à une "tête africaine" sur deux sagaies. Mais en y regardant de plus près je me demande s'il ne s'agirait pas d'un heaume noir et visière fermée avec panache et une queue de cheval (cimier) ... (voir )
Autre point qui m'intrigue, l'arrière plan : au moins 12 hangars en bois visibles (+ un ou deux masqués par la voilure) + un en dur. Pourtant je ne reconnais pas la base: je pensais à Villa mais je ne peux pas valider, ou Casa mais cela ne vas pas avec les photos dont je dispose.

Propositions - Guy Rufray (15/01/2017)

La photo du Breguet 14 B2L n° 6918 accidenté a été prise à Lachen-Speyerdorf (souvent appelé Neustadt) en 1924. L'avion appartient forcément au 12e RAB qui fut le seul régiment à mettre en oeuvre ce type de Breguet 14. L'insigne représente un heaume d'armure. J'ai longtemps pensé qu'il s'agissait d'un insigne personnel mais depuis qu'Henri a publié sur son site l'album souvenir du 12e RAB je n'en suis pas si sûr. En effet le fanion de la 10e escadrille qui avait reçu les traditions de la BR 66 (faucon égyptien) est brodé d'un heaume d'armure ! On a donc peut-être là un avion de cette escadrille ? Pendant l'entre deux guerres, beaucoup d'escadrilles n'avaient pas gardé l'insigne de leur escadrille de tradition.

Zoom sur le fanion de la 10e escadrille (BR 66) du 12ème RAB à Neustadt en 1924



Confirmation - Bernard Palmieri (07/02/2017)

[...] J’ai lu les interventions de JP. Bonora et Guy Rufray au sujet de cet énigmatique insigne du “casque empanaché” sur fanion. Il se trouve que j’ai dans ma documentation une mauvaise photo d’un panneau regroupant des insignes d’escadrilles et intitulé “RB Neustadt” (voir la pj). On y trouve effectivement cet insigne, en couleur, à l’emplacement de la 10e escadrille.
Je crois donc que le doute est levé, et on peut peut-être dire aussi que ce casque était l’insigne de la 210e escadrille du 3e RB(J) puis de la 10e escadrille du 12e RAB( J) de Neustadt. On note également que l’insigne visible sur le Breguet 14 est un peu différent, notamment par les lances placées en sautoir derrière le heaume, mais je pense qu’on à affaire à la même escadrille. Cette escadrille perpétuait officiellement les traditions de la BR 66 mais, comme d’autres dans l’Aéronautique militaire, s’était créé un nouvel insigne ... [...]




BA 112 Reims - Jean Pieribattista (21/01/2017)

[...] Dans la rubrique "stationnements" si on va dans "bases par n°" pour la BA112 vous donnez Reims Prunay
Surpris ! Prunay est le terrain de l'aéroclub de Champagne situé au sud de Reims,
Le nom du terrain,situé au nord de la ville,de la BA112 Marin la Meslée était "Reims Champagne" et il y a bien longtemps "Reims Courcy" [...] (pris en compte )


Homologations d'insignes d'escadre - Eric Cartigny (23/01/2017)
Homologation n°506561/DEF/SGA/SHD/DSD/BSA du 1er août 2016
2ème escadre de chasse (pris en compte )
A 1466
référence : décision n°503121/DEF/EMAA/SCAc/NP du 27 juillet 2016

Homologation °508778/DEF/SGA/SHD/DSD/BSA du 31 octobre 2016
3ème escadre de chasse (pris en compte )
A 1468
référence : décision n°504274/DEF/EMAA/SCAc/NP du 24 octobre 2016
Homologation °508782/DEF/SGA/SHD/DSD/BSA du 31 octobre 2016
4ème escadre de chasse (pris en compte )
A 1469
référence : décision n°504275/DEF/EMAA/SCAc/NP du 24 octobre 2016
Homologation °508783/DEF/SGA/SHD/DSD/BSA du 31 octobre 2016
61ème escadre de transport (pris en compte )
A 1470
référence : décision n°504290/DEF/EMAA/SCAc/NP du 25 octobre 2016
Homologation °508784/DEF/SGA/SHD/DSD/BSA du 31 octobre 2016
64ème escadre de transport (pris en compte )
A 1471
référence : décision n°504291/DEF/EMAA/SCAc/NP du 25 octobre 2016
Homologation °508917/DEF/SGA/SHD/DSD/BSA du 7 novembre 2016
8ème escadre de chasse (pris en compte )
A 1472
référence : décision n°504276/DEF/EMAA/SCAc/NP du 24 octobre 2016 [...]



ET 2/64 Maine - Julien Metais (26/01/2017)

[...] Dans un premier temps je tenais à vous remercier pour votre site qui est très complet, qui me permet d'y comprendre un peu mieux l'histoire de l'armée de l'air.
Mon grand père était le Colonel Lemieuvre Pierre pilote-navigateur dans l'armée de l'air, je sais qu'il a fait un passage dans le 64 ET Anjou (il me semble). Je ne me souviens plus vraiment dans quel théâtre d'opération il a pu participer mais j'ai retrouvé tout un tas de photographies de lui avec son DC3 en Indochine, je sais aussi qu'il a été présent lors de Dien Bien Phu. [...]
Je suis en mesure de vous fournir des photographies à placer dans votre site si vous le souhaitez, des avions qu'il a pu piloter tel que le DC3, d'une série de photographies, d'un vol en formation de trois Bréguet 761, malheureusement mon grand père n'est plus ici pour m'expliquer ces photos. [...] (pris en compte )

(Rdlr) Très intéressantes photos des trois Breguet 761 de préséries (n°101 64-PA) (n°102 64-PB) (n°103 64-PD) affectés à l'ET 2/64 Maine courant des années 1950 (le lieu ou l'itinéraire et la date précise ? de la prise de ces photos seraient "intéressantes" à connaitre, vous avez peut-être une indication au dos de ces clichés ?



ET 2/64 Maine - Bernard Gaudineau (30/01/2017)

En réponse au "post" ci-desssus :
[...] En qualité d'ancien radionavigant du GT 2/64 Maine et ayant volé sur les "Deux ponts" de la pré-série, ces 2 photos ont été prises le 14 juillet 1957 depuis la BA 104 du Bourget.
Le Br 765 n°503 F-RAPG est sur le parking de la BA 104 de Dugny-Le Bourget
PS: j'ai connu et volé quelquefois, avec le Cne Lemieuvre (alias "Le Babasse") qui était navigateur sur Languedoc, Dakota puis Breguet au Maine [...] (pris en compte )

Envois de photos de Breguet 761 765 de l'ET 2/64 Maine
Précision : [...] la photo prise à El Goléa, appartient au Général (GCA) Michel ROUYER, avec qui j'ai souvent volé au Maine alors qu'il était Lieutenant puis Capitaine et enfin commandant du Maine, c'est lui qui me l'a adressée, il y a peu de temps [...]

[...] Pour étoffer cette époque du GT 2/61 Maine, sur votre site, ces 3 photos du Languedoc à moteurs SNECMA 14R et celle du Languedoc SAR F-BATP à moteurs P &W (ex Air france) à bord duquel, avec le Cne ROUYER PCA, nous avons lachés des équipages de l'EARS 99 en mai puis juin 1954 puis réceptionnés les F-BCUO et F-BATQ [...]

Photos des DC-6B de l'ET 2/64 Maine : (à venir)

Breguet 761S n°101 FRAPA - El Goléa - 1957



Sites des Forces Françaises en Allemagne - J F Boulet (02/02/2017)

[...] j'ai noté qu'il manquait sur votre site, les bases et insignes des escadrons électroniques sol, dépendant de la 54ème escadre, qui étaient en Allemagne durant la guerre froide. Il s'agissait d'escadrons de guerre électronique qui tout comme les "Gabriel" et "Sarigue", étaient chargé de la surveillance des ondes radio et radar des force du bloc soviétique.
Ci-joint un lien vers un site en leur mémoire [...]

(Rdlr) Je tiens à souligner tout d'abord que l'objectif originel de mon site était de traiter des traditions des escadrilles en principe navigante (depuis lors, Je suis déjà beaucoup sorti du cadre)
Liées au concept "guerre électronique", les escadrilles concernées doivent se limiter à :
- la SAL 1,
- la SAL 20,
- la BR 228,
- la SAL 259 pour le Dunkerque,
- la BR 227 pour l'Aubrac
J'espère n'avoir rien oublier.
Pour le reste, en matière d'insignes (homologués) comme j'ai été conduit à les répertorier tous, en passant par la rubrique >> "Insigne" >> "par numéro", l'on retrouve tous ceux des unités de "guerre électronique" (stationnant en Allemagne ou sur le territoire national) comme :
- l'insigne A-757,
- l'insigne A-1291,
- l'insigne A-1329,
- l'insigne A-1330,
Si vous avez mieux à me suggérer (une page spécifique consacrée aux sites FFA) et si cela ne mène pas trop loin dans ma "machine infernale", je prendrais en compte bien volontiers [...]



3ème escadre de chasse - Pierre Leroux (06/02/2017)

[...] quelques docs pour la nouvelle année mais aussi pour vos archives. (famille Monraisse)
En effet, le PC escadre de la "3" à Nancy s'appelle désormais "cdt Monraisse", nous avons offert au commandant actuel de l'escadre l'insigne (fabrication main) que portait Hubert Monraisse ( voir son portrait que vous possédez ) [...] (pris en compte )

le "PC escadre" de la 3ème escadre de chasse à Nancy s'appelle désormais "commandant Monraisse"

Insigne que portait le commandant Monraisse sur la photo ci-dessus. (voir contribution)


Le dos de cet insigne


Le nouvel insigne de la 3ème escadre de chasse (homologué sous le numéro A-1468)


Image de la 3ème escadre de chasse et de l'EC 1/3 Navarre d'un autre temps (celui des débuts du Mirage III E)




Insigne Section d'Entraînement (SE) 33ème RA (à valider) - Alain Campo (09/02/2017)

[...] Une photo carte qui me permet de penser à l'insigne de la SE du 33ème R.A. (quel est ton avis) [...] (à prendre en compte )
Zoom sur l'insigne


Dessin effectué de la SE du 33e RA selon photo


(NdlR) Cette photo confirmerait donc l'existence cet insigne de la SE du 33ème RAO déjà répertorié par le cdt Moreau-Bérillon sur sa planche 143 CXLIII.
Cette nouvelle identification invite à établir un petit récapitulatif au sujet des Sections d'Entraînement


GAO 510 - Romain Lebourg (10/02/2017)

[...] J'ai constaté que votre fiche du GAO 510 n'indiquait pas sa date d'arrivée sur le terrain d'Étrépagny. Selon le JMO du groupe, il s'agit du 29 mai 1940 en soirée [...] (pris en compte )

 


EC 2/1 Morvan - Bernard Palmieri (22/02/2017)

[...] Vous aviez publié une photo des insignes très originaux des SPA 94 et 62 du “Morvan” sur F-84F [...], en vous interrogeant sur l’origine de ces versions très particulières. Si vous n’avez pas eu encore de réponse, je suis tombé hier dans l’historique en 2 tomes du “Corse” : tome 2 page 83, 3 photos sont légendées “Quand le Morvan prête des avions au Corse...” (comme vous le voyez dans la pj). Rien n’est dit de plus dans le texte, si ce n’est qu’on est semble-t-il en 1962. Je suppose donc que des appareils ont été momentanément utilisés par le “Corse” en provenance du “Morvan” et que la Mécanique du 1/1 a repeint les insignes d’escadrilles du 2/1 “à sa manière” sur les appareils prêtés, avant de les “rendre” ... [...] (pris en compte )



Insigne à identifier - Michel Dill (25/02/2017)

Comme convenu [...], je vous fais parvenir la photo de l'insigne dont je n'ai pu établir l'origine. Mon père le portait sur son uniforme (je possède quelques photographies) et il remonte a priori aux années 1935-1940


(Rdlr) Cet insigne est celui le la BR 224
La BR 224 dont les traditions ont été reprises durant les années 1935-1940 successivement par :
- la 4e escadrille du Groupe d'Observation GO II/34 du 01/07/1932 au 01/01/1938 (de la 34e Escadre d'Observation) équipée de Breguet 19, puis de Potez 39 sur la BA 104 (Le Bourget)
- escadrille qui devint la 4e escadrille du Groupe de Bombardement GB II/34 du 01/01/1938 au 15/04/1940 (34 EB) équipée d'Amiot 143 toujours au Bourget
Vous détenez une rareté (un objet précieuse), avec un mode de fixation inusuelle (à coudre), de fabrication probablement antérieure à l'époque évoquée.

PS : il est à noter que la BR 224 est à l'ordre du jour puisque l'Escadrille d'Instruction des Équipages "EIE Airbus" (au sein de l'Escadron de Transport ET 3/60 Estérel) reprend ces traditions depuis le 17/04/2016. Je n'ai pas encore vu le nouvel insigne. (pris en compte )


GT 1/34 - GT 1/64 "Béarn" - Bernard Gaudineau (03/03/2017)

[...] Outre le terrain de Bien-Hoa, mentionné sur votre site, le "Béarn" a eu d'autres lieux de stationnement durant son séjour en Indochine
Voici, extrait de l'Historique du Béarn, document signé le 8 avril 2005 par le LCL Patron, cdt de l'ET 1/64 "Béarn", les précisions que l'on peut apporter :
- Base de Bien-Hoa le 7 février 1946 lors de l'arrivée du GT 1/34 "Béarn" en Indochine.
- Base de Saigon Tan-Son-Nhut en février 1947 où il rejoint l'Anjou. Il devient GT 1/64 "Béarn" le 1er juillet 1947.
- Base d'Hanoi Bach-Mai le 1er juin 1948 où il relève le groupe "Tonkin" dissout.
- Base de Tourane en novembre 1950, provisoirement, et sous des tentes.
- Base de Nha-Trang en fin février 1951 et, comme à Tourane, avec des avions détachés à Tan-Son-Nhut, Vientiane (Laos), Tourane et Hanoi Gialam. Base de stationnement d'où il enverra ses équipages participer à toutes les grandes opérations dont, depuis Gialam, celles de Hoa-Binh, Nghia-Lo, Nasan, Laï-Chau et Diên-Biên-Phù.
- Base de Tan-Son-Nhut où le groupe se replie en juin 1954 après la chute de DBP et où il sera dissout le 31 juillet 1956.

Il renaîtra le 1er décembre 1956, sur la BA 104 du Bourget et sous l'appellation ET 1/64 "Béarn". [...] (pris en compte )


Insignes Sections d'Entraînement (SE) des Régiments d'Aviation - Guy Rufray (09/02/2017)

[...] Dans la nouvelle section que tu viens d'ouvrir, l'insigne de la cigogne sur fond bleu est celui de la SE du 31e RA de Tours et non pas du 38e. Elle a eu des Breguet 14 mais aussi des Potez 15. J'ai une photo d'un de ces Potez prise à Tours mais je suis toujours très loin de ma doc. [...] (à prendre en compte )

(Rdlr) Je me référais seulement à Moreau-Bérillon (comme l'avait déjà fait Myrone Cuich)
Je mets en mémoire (en attente de consolidation).


Photos 4C1 - Michel Debever (10/03/2017)

Sur votre site... https://www.traditions-air.fr/unit/photo/4C1.htm Les Dewoitine 622 sont, bien entendu des NiD 622

(Rdlr) Oups ! Elle est drôle celle-là.
Le drame, c'est que cela est affiché depuis bientôt dix ans.
(humour) Je plaide non coupable : à l'époque je savais que NiD voulait dire Nieuport Delage et non Nieuport Dewoitine.
Je corrige ... Un grand merci. :-) (pris en compte )


GT 3/62 "Sahara" - Bernard Gaudineau (15/03/2017)

[...] La mention "Algérie (?)" lue sur votre site et concernant le lieu de stationnement du GT 3/62 "Sahara", lors de la création en mars 1956, m'amène à préciser :
J'y ai été affecté fin mai 1956 et j'ai rejoint la base d'Alger-Maison blanche, base aérienne où nous étions voisins des N 2501 du GT 1/62 "Algérie", tandis que le 2/62 "Anjou" était stationné à Blida. Le Cdt de groupe était le Cdt Schutz et le chef des OPS le Cne Antiphon.
Outre toutes les missions opérationnelles, nos Dakota aux "nez vert" assuraient un détachement permanent à Télergma et un semi-permanent à Agadir mais aussi les lignes régulières 213, 223, 262 et 282 (PJ) ainsi que les nombreuses "Evasan" en AFN et vers la métropole.
Concernant le passage du C-47 au Nord 2501, j'ai interrogé le Col Yves Aubert (95 ans) qui, après mon départ en mai 1957 et succédant au Cne Bontemps, fut le "leader radio" du "Sahara", sur la base de "Maison blanche" (DAAG), voici sa réponse :
Le passage du C47 au N2501 au groupe Sahara s'est effectué en Octobre 1958 :
Ainsi mon dernier vol sur C47, du 13 au 15/10/58 comme Navigateur Commandant d'Avion sur Alger-C.Bechar-Tabelbala-Zegdou-Tinfouchy-Tindouf-Bechar-Alger et mon premier vol sur 2501, le 11/10/58 comme Radio (Blida local- STUP)
En attendant d'autres infos possibles, peut-être de la part de mon camarade Antoine Puglisi resté plus longtemps que moi au groupe Sahara ?... [...] (pris en compte )


GT 3/62 "Sahara" - Antoine Puglisi (15/03/2017)

[...] J'ai été muté au Groupe Sahara en avril 1956 avec d'autres navigants à partir du Groupe Algérie (GT 1/62) En attendant l'installation définitive du groupe, nos missions étaient inscritent sur le cahier d'ordre du groupe Algérie, puis nous avons pris nos quartiers dans deux baraques fillod (une OPS et l'autre Commandement et administration) vers la sortie Base. Nous avons hérité des C47 Dakota du GT 1/62 indicatif FRAS A à Z, le FRASS avait été baptisé "le Sans-Soucis" par les mecano-nav, c'était imprimé sur la collerette en toile en bout de fuselage au-dessus de la roulette de queue ! Nos patrons étaient le Cdt Schutz, en second le Cdt Loth (et son vespa) chef des Ops : Cne Antiphon, mon patron radio, le Cne Bontemps.
Plus tard, passés sur N2501, nous nous sommes installés au sud de la base, en face du GT 1/62 lui aussi déplacé de ses vieux batiments. Avec le GT 2/62 Anjou stationné à Blida nous étions la composante du Sous-GMMTA à Alger. Les alertes et les missions ainsi que les lignes régulières étaient réparties entre les trois groupes. Après le Putsch, le GT 3/62 a été déplacé à Bou-Sfer avec le Cdt Flachard qui était chef des Ops à mon départ d'Alger en Juin 61 avec le Cdt. de Longvilliers comme patron.

Les missions :
• transport à la demande sur tout le territoire algérien et sud-saharien,
• des lignes régulières,
• des missions opérationnelles dans le cadre du maintien de l'ordre :
- ravitaillement par air des postes militaires dans les Aures et la Kabylie (surtout à partir de la base de Télergma où un détachement permanent avait été mis en place, record: 57 heures de vol dans la semaine rien qu'en parachutages de colis dans les Aurès)
-des missions lucioles (surtout en C47)
- des évacuations sanitaires à partir d'un théâtre d'opération (plutot réservé aux hélicos),
- évacuations des malades des hôpitaux algériens vers ceux de Métropole,
- divers détachements et ravitaillemets des commandos de chasse en fonction des activités des troupes engagées.

Quelques lignes régulières :
222D : Alger-Oran-Béchar-Tindouf et retour
202 : Alger-Meknes-Marrakech-Tindouf et retour
232 : Alger-El Golea-Reggan-Bechar-Alger
252E : Alger-Ouargla-Ft.Flatters-Ft.Thiriet et retour
252D : variante par Amguid
242 : Alger-Ouarglas-El Golea-Aoulef-In Salah et retour
233 : Alger-El Golea-Reggan-Atar

Avec les N2501 les lignes sont numérotées par 4 chiffres et desserventnt en plus des destinations comme Laghouat, Touggourt, Adrar, Tebessa, In Amguel, Edgele,Ft. Polignac, Djanet,Ft. Trinquet,Dakar.

Bilan matériel : un C47 crashé dans une colline des Aurès ,les deux pilotes tués, le reste de l'équipage et les largueurs saufs, mais Bernard Mairet pourra vous en parler mieux que moi puisqu'il était le radio à bord !
Un C47 posé sur une seule jambe de train coincée à mi-course, cheval de bois aile et hélice gauche assez touchées (QRF depuis Touggourt avec un chargement de viande en vrac dans des sacs, largués sur la zone de crash à Maison-Blanche par le Nav et moi-même, combinaisons de vol échangées sans restrictions du garde-mites.) [...] (pris en compte )


GT 2/61 "Maine" - Bernard Gaudineau (15/03/2017)

[...] Après l'interdiction de vol des SE 161 Languedoc du Groupe Maine, a/c du 5 avril 1955, outre le Breguet 761S (2 puis 3 ex.) c'est aussi et surtout le Douglas "C-47 Dakota" (16 à 20 ex. en dotation) que le Maine a utilisé.

Dans "61ème ET" il conviendrait de modifier ainsi le matériel utilisé par le "Maine"
- du 01/10/1953 au 01/11/1955: SE 161 Languedoc jusqu'à fin mars 1955, C-47 Dakota a/c 27/04/1955 et Br 761S a/c 15/09/1955 (pris en compte )
- du 01/11/1955 au 01/12/1956: C-47 Dakota et Br 761S (pris en compte )
- du 01/12/1956 au 01/02/1957: C-47 Dakota et Br 761S (pris en compte )

Explications : Après la décision d'interdire de vol tous les Languedoc a/c du 5 avril 1955, le Maine n'a plus eu d'activité aérienne jusqu'à la réception, le 27 avril 1955 à Chateaudun, de son premier C-47 (sn 44-16975 FRAOB) et les autres (16 à 20 ex.) seront affectés au fur et à mesure.
Plus tard en 1955, après des vols de prise en main et lâcher du 05/09/1955 au 12/09/1955, au CEV de Brétigny sur le Br 761S n° 3 FWASM , l'avion a été affecté au Maine sous l'indicatif FRAPD (renuméroté 103) vers le 15/09/1955, puis le N° 2 FRAPB (renuméroté 102) vers le 21/09/1955. Le N° 1 FRAPA (renuméroté 101), après remise en état de vol chez Breguet à Villacoublay, rejoindra le Maine vers le mi 1957. Durant ces périodes donc, le C-47 Dakota sera la principale "monture" du Maine en attendant les Breguet 765 "Sahara" début 1959. [...]


11ème escadrille du 38ème RAM - Bernard Thévenet (18/03/2017)

(précédents développements au sujet de cette escadrille)

[...] Sur vos remarquables planches, j'ai vu un dessin de la 11e escadrille du 38e RA. Ne sachant pas si vous avez la photo de cet insigne je vous joins un scan du mien (la finition chromée perturbe le bon rendu à la photo). Si vous êtes intéressé, j'essaierai de prendre une meilleure photo. C'est typiquement une fabrication, chromée, Mourgeon des années 20-30. J'ai également un autre oiseau, en alu, dont j'ignore l'origine.



(Rdlr) Concernant le dessin de l'insigne de la 11ème escadrille du 38e RA de Thionville (qui adoptera un peu plus tard l'insigne et les traditions de la BR 260), je l'ai exécuté selon l'image qui m'en était donné par la photo transmise par Guy Rufray. Le document que vous me proposez est digne d'intérêt car c'est l'image véritable de l'insigne métallique (en tout point semblable au dessin qu'en avait fait Moreau -Bérillon) Sans vouloir abuser, une meilleure image serait la bienvenue ... (pris en compte )

PS : pour le second insigne, je ne vois pas ! mais pour cela, il m'intéresse ... Affaire à suivre



GT 1/64 "Béarn" - Bernard Gaudineau (21/03/2017)

[...] En retournant sur le site je m'aperçois qu'il y a un complément à apporter a/s de l'équipement du 1/64 Béarn en Indo sur la page :
Du 01/7/1947 au 31/07/1956 : JU 52 Toucan ajouter : puis C-47 Dakota
En effet, c'est en fin septembre 1952 que le Béarn commence à remplacer ses JU 52 Toucan pour des C-47 Dakota. A la mi-décembre, la moitié du parc est remplacée. Ainsi au début 1953, les derniers "Toucan" réalisent, sous les couleurs du Béarn, leurs dernières missions en Extrême-Orient.(réf: Historique du Béarn d'avril 2005) [...] (pris en compte )


CER 304 - Michel Baron (26/03/2017)

[...] Quelques compléments sur le CER 304.
Le CERO 304 (Centre d’entraînement des réserves ordinaires) de Bordeaux-Mérignac est créé le 15 juin 1951. Il est destiné à l’entraînement des réservistes, non seulement les pilotes et les observateurs mais aussi tous les spécialistes non navigants au sein de la SPRA (Section de perfectionnement des réserves actives). En 1953, il devient CER 304 (Centre d’entraînement des réserves). Le 1er janvier 1957 il prend l’appellation d’ERALA 01/038 (Escadrille des réserves d’aviation légère d’appui) qui forme, avec l’ERALA 02/038 de Toulouse le GRERALA 00/038 (Groupe régional des escadrilles d’aviation légère d’appui) de la 3ème région aérienne. Au 1er janvier 1964 seule subsiste l’ERALA 00/038 (Escadrille régionale d’aviation légère d’appui) de Toulouse qui entretient un détachement permanent à Mérignac. L’expérience prend fin le 31 décembre 1964. Une pierre de plus. [...] (pris en compte )


ERN (Ecole des RadioNavigants) - Pau puis Fez (Maroc) - Bernard Gaudineau (31/03/2017)

[...] Un grand merci pour avoir publié les photos des aéronefs en service à l'ERN de Pau (1945 à 1949) puis, au Maroc à Fez à partir de 1950 : l'ERN de Fez fermera ses portes après les brevets délivrés le 11 août 1958 à la promo RB 58C.
Les radios suivants sortiront de la BE 702 d'Avord avec le brevet de radio-navigateur jusqu'en fin 1965 (sur MD 315 et C-47) puis de la BE 701 de Toulouse-Francazal (sur C-47 et N 2501) jusqu'en avril 1967 (la NAV 66C étant peut-être à ma connaissance, la dernière promo de "Radio-Nav" ? )
Les légendes des avions seraient à modifier, à compléter et à mettre dans l'ordre chronologique, soit:
1-Percival P-31 "Proctor" NP388 FTKES - ERN BE 703 Pau 1949
2-Percival P-31 "Proctor" NP229 FTKEX - ERN BE 703 Pau 1949
3-De Havilland DH-89A "Dominie" NF 860 FTKEB - ERN BE 703 Pau 1949
4-Avro 652 "Anson" NK495 FTKEB - ERN BE 724 Fez (Maroc) 1950
5-Avro 652 "Anson" NK317 FTKEC - ERN BE 724 Fez (Maroc) 1950

PS:
1 - les Avro "Anson", très fatigués, seront remplacés assez rapidement par des "JU 52/AAC 1" ; à défaut de trouver une photo avec l'insigne de l'ERN, voici celle de cette maquette que j'ai montée et offerte à mon vieux camarade Bernard Mairet !
2 - il n'y a jamais eu de Wellington en ERN (Ecole des Radio-Navigants): ceux-ci était basé à Cazaux à l'Ecole des Navigateurs-bombardiers où, les premières promos de radios (RN 1 à RN 9 ou 10), après leur brevet obtenu à Pau, allaient faire un stage de tir aérien. [...] (pris en compte )


ERN (Ecole des RadioNavigants) - Pau puis Fez (Maroc) - Bernard Gaudineau (04/04/2017)

[...] autre correction à apporter
En passant par "Ecoles GE Centres", je lis :
ERN = Ecole des Radio Navigateurs
Non, à l'ERN de Pau comme de Fez, les brevetés obtenaient le brevet de "Radiotélégraphiste de bord" (PJ) et non pas celui de "Radio Navigateur".
Celui-ci, ne sera délivré plus tard qu'à ceux qui feront un stage complémentaire à Avord ou à Toulouse (ce qui d'ailleurs, ne fut pas mon cas car, j'ai tenu à rester "pur".
C'est en lisant le texte de Bernard Chenel, paru dans le Tome 1 du Recueil ADRAR que j'y trouve la naissance de cette école, soit :
L'Instruction N° 2944 du 23 mai 1945 porte création d'une Ecole de Radio-Navigants a/c du 1er juin 1945. Le modificatif N° 4420 à l'instruction précitée remplace le 1er juin par celle du 15 août et convoque la première promotion le 15 septembre 1945.
En conséquence il conviendrait de rectifier : ERN = Ecole de Radio-Navigants : cela en conformité avec cette Instruction même si plus tard, l'orthographe est devenu Radionavigant mais aussi Radionavigateur en regroupant deux mots. De plus, ce sont ces 3 lettres, ERN qui figure sur l'insigne de l'école. [...] (pris en compte )

(Ndlr) Merci de votre vigilance : ma prise en compte de la précédente contribution de Pierre Mayet
était incomplète.